Proposition du train à grande fréquence dans le corridor Québec-Toronto

 Dernière mise à jour

6 juillet 2021: Le gouvernement du Canada en est aux premières étapes de préparation du processus d’approvisionnement du projet de train à grande fréquence de VIA Rail.

Lire le communiqué de presse

13 août 2021: Cynthia Garneau, présidente et chef de la direction, publie une lettre ouverte au sujet du train à grande fréquence.

Lire la lettre ouverte

TGF
     

LES ENJEUX:

Nous partageons présentement les voies ferrées avec les trains de marchandises, qui ont priorité de passage sur nos trains passagers. Cette situation a non seulement une incidence sur notre ponctualité en raison de la forte congestion sur les voies, mais cela signifie aussi que nos horaires de train et fréquences sont tributaires de l’accès que nous accordent les propriétaires de l’infrastructure.

En 2019, VIA Rail a enregistré un achalandage de plus de cinq millions de passagers, son taux d'achalandage annuel le plus élevé des trois dernières décennies. Cette performance survient après cinq années consécutives de croissance (entre 2014 et 2019), avec une augmentation globale de la fréquentation de 32 %. Or, nous approchons désormais les limites de du potentiel de notre réseau à servir la demande grandissante pour notre mode de transport durable.

LA SOLUTION:

Voie dédiée aux trains de passagers.
Le train à grande fréquence est la proposition de VIA Rail de transformer le service ferroviaire voyageur au Canada. Elle créerait de nouveaux services de trains sur des voies réservées entre les grands centres (Québec-Montréal-Ottawa-Toronto).

De nouveaux trajets seront établis sur l’infrastructure ferroviaire qui est peu en usage ou qui n’est plus en usage et de nouvelles voies seront construites entre Toronto-Peterborough-Ottawa, Ottawa-Dorion-Montréal et Montréal-Trois-Rivières-Québec.

Le projet de train à grande fréquence consiste à séparer les activités ferroviaires de transport de passagers et de marchandises, à créer une plus grande capacité de transport durable pour les personnes et les marchandises, et à optimiser les services actuels le long du lac Ontario et de la Voie maritime du Saint-Laurent.

 

Réseau proposé pour le TGF

Cette image présente une vue schématique plus détaillée du réseau actuel et des ajouts dans le cadre du projet TGF. On distingue deux tracés. Le premier indique les voies actuelles partagées et le second indique les nouvelles voies réservées aux passagers. Les voies réservées s’étendent de Montréal à Québec, en passant par Laval, Trois-Rivières et l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec ; et de Toronto à Ottawa, en passant par Eglinton et Peterborough.
Réseau proposé pour le TGF
*Des arrêts supplémentaires entre Toronto et Québec pourraient être ajoutés aux nouvelles voies réservées, à la lumière des consultations publiques.
Rapprocher les gens

Bénéfices potentiels

Avec le train à grande fréquence, VIA Rail développerait un service ferroviaire voyageurs moderne pour un Canada plus connecté, plus durable et plus mobile. Le TGF permettrait :

  • Relier de nouvelles communautés aux grands centres urbains ;
  • Un plus grand nombre de départs quotidiens, y compris dans les communautés desservies par notre trajet actuel ;
  • Des temps de trajet plus courts ;
  • Une amélioration considérable de la ponctualité ;
  • Un impact économique substantiel, y compris la création de milliers d'emplois ;
  • Une contribution importante à la réduction de la congestion routière et donc des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Améliorations éventuelles

En opérant sur des voies dédiées, il serait possible pour VIA Rail d’offrir plus de fréquences, tout en réduisant la durée des trajets de 25% et en améliorant la ponctualité à plus de 95%.

Les voies dédiées permettraient à VIA Rail de contrôler les fréquences, la vitesse, et le trafic ferroviaire. Par exemple, les trains pourraient se déplacer à une vitesse allant jusqu’à 200 kilomètres l’heure (ou 124 milles l’heure), amenant à une réduction du temps de trajet entre Ottawa et Toronto jusqu’à aussi peu que 3 heures et 15 minutes, par rapport à la durée de trajet actuelle d’environ 4 heures et 30 minutes.

Le nouveau réseau de train à grande fréquence serait presque totalement électrifié afin d’offrir aux Canadiens la solution de transport durable et plus respectueuse de l’environnement qu’ils recherchent.

De plus, ce réseau donnerait à VIA Rail la souplesse nécessaire pour accroître la capacité de l'ensemble du réseau et transformer Drummondville et Kingston en plaques tournantes régionales pour les trains desservant les routes Montréal-Québec et Montréal-Toronto. L'établissement de ces plaques tournantes à Kingston et Drummondville améliorera les services grâce à un meilleur horaire adapté aux besoins des communautés environnantes, contribuant ainsi à la réduction des gaz à effet de serre et de la congestion routière ainsi qu'à l'augmentation de la productivité.

Rapprocher les gens
et les collectivités

La façon dont nous choisissons de nous déplacer compte

L’impact du train à grande fréquence irait bien au-delà du voyage : cela ferait de VIA Rail un contributeur plus important dans le développement d’un Canada plus durable et plus prospère. Le TGF permettrait d’étendre les services de VIA Rail à plus de communautés tout en contribuant à réduire la congestion routière et les émissions de gaz à effet de serre.

Nous ne sommes pas la solution, mais nous sommes fiers d’en faire partie.