Proposition du train à grande fréquence dans le corridor Québec-Toronto

 

L’ENJEU :

Ponctualité des trains et congestion dans le corridor Québec - Windsor en raison du partage des voies avec les trains de marchandises. Cette situation a non seulement une incidence sur notre ponctualité, mais cela signifie que nos horaires de train et fréquences sont tributaires de l’accès que nous accordent les propriétaires de l’infrastructure.

LA SOLUTION :

Voie dédiée aux trains de passagers.

Le train à grande fréquence est la proposition de VIA Rail de transformer le service ferroviaire voyageur au Canada. Si la proposition est approuvée à la suite de l’examen diligent mené par le gouvernement du Canada, elle créerait de nouveaux services de trains sur des voies réservées entre les grands centres (Québec-Montréal-Ottawa-Toronto).

De nouveaux trajets seraient établis sur l’infrastructure ferroviaire de transport de marchandises qui est peu en usage ou qui n’est plus en usage entre Toronto-Peterborough-Ottawa, Ottawa-Dorion-Montréal and Montréal-Trois-Rivières-Québec.

Le projet de train à grande fréquence consiste à séparer les activités ferroviaires de transport de passagers et de marchandises, à créer une plus grande capacité de transport durable pour les personnes et les marchandises, et à optimiser les services actuels le long du lac Ontario et de la Voie maritime du Saint-Laurent.

Avantages éventuels

Le train à grande fréquence comprend la construction de voies dédiées pour le service ferroviaire voyageur qui permettrait d’apporter d’importantes améliorations au réseau actuel.

Cela amènerait également à:

  • Une vitesse de déplacement supérieure
  • Une meilleure fiabilité
  • Un confort accru pour les passagers
Cette image présente une vue schématique plus détaillée du réseau actuel et des ajouts dans le cadre du projet TGF. On distingue deux tracés. Le premier indique les voies actuelles partagées et le second indique les nouvelles voies réservées aux passagers. Les voies réservées s’étendent de Montréal à Québec, en passant par Laval, Trois-Rivières et l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec ; et de Toronto à Ottawa, en passant par Eglinton et Peterborough.

Améliorations éventuelles

En opérant sur des voies dédiées, il serait possible pour VIA Rail d’offrir plus de fréquences, tout en réduisant la durée des trajets de 25 pour cent et en améliorant la ponctualité à plus de 95% (notre performance actuelle se situe dans la première tranche des 70%).

Les voies dédiées permettraient à VIA Rail de contrôler les fréquences, la vitesse, et le trafic ferroviaire (donnant la priorité aux trains passagers). Par exemple, les trains pourraient se déplacer à une vitesse allant jusqu’à 177 kilomètres l’heure (ou 110 milles l’heure), amenant à une réduction du temps de trajet entre Ottawa et Toronto jusqu’à environ 3 heures et 15 minutes, par rapport à la durée de trajet actuelle d’environ 4 heures et 30 minutes.

Le train à grande fréquence allègerait la congestion routière et offrirait une alternative de voyage à faibles émissions (de gaz à effets de serre).

Statut du projet

https://www.canada.ca/fr/transports-canada/nouvelles/2019/06/le-gouvernement-du-canada-prend-des-mesures-pour-approfondir-lexamen-de-la-proposition-de-via-rail-concernant-le-train-a-grande-frequence-dans-le-c.html